Manuel Roret du Relieur

 
Accueil » La Reliure » Manuel Roret du Relieur » Deuxième partie - Reliure » Considérations générales
 
  « Table des matières

Préface

Première partie - Brochage

Deuxième partie - Reliure

Considérations générales
   § 1. - Utilité et importance de la reliure
   § 2. - Différentes sortes de reliures
    1. Reliure pleine, demi-reliure
    2. Reliure à nerfs, reliure à la grecque
    3. Reliure à dos plein, reliure à dos brisé
    4. Cartonnages, emboitages
    5. Reliure d'Art, reliure d'amateur
    6. Reliure de luxe
    7. Reliure de bibliothèque
    8. Reliure à bon marché

Chapitre 1
Matières employées par le relieur


Chapitre 2
Atelier et outillage du relieur


Chapitre 3
Opérations du relieur


Chapitre 4
Racinage et marbrure de la couverture


Chapitre 5
Marbrure sur tranche


Chapitre 6
Dorure et gaufrure


Chapitre 7
Reliure mécanique


Chapitre 8
Reliures diverses


Chapitre 9
Renseignements divers


 

 
6. Reliure de luxe

En raison des connaissances artistiques qu'elle exige, de l'habileté technique qu'elle réclame et du prix élevé des matières qu'elle emploie, la reliure dite de luxe ne peut être abordée que par un très petit nombre de personnes.

Elle habille ces livres exceptionnels, missels, antiphonaires, livres de mariage, paroissiens, etc., qui s'allient au travail le plus exquis du fer, de l'acier, du bois ou de l'ivoire, ou qui, enrichis de métaux précieux, de pierreries et, d'émaux, ressemblent à des pièces de bijouterie et sont uniquement destinés à rester enfermés dans des écrins. Quand un artiste véritablement digne de ce nom la dirige, elle maintient fidèlement en harmonie les décorations de style avec les époques et les sujets traités, et, bien loin de se laisser absorber par le sculpteur, le ciseleur, le joaillier et le bijoutier, elle les plie, au contraire, aux besoins spéciaux de chacune des oeuvres qu'elle a entreprises, et les reduit au seul rôle qui leur appartient, celui de simples auxiliaires. De cette manière, elle ne peut plus être envahie par cette exubérance d'accessoires, qui est toujours un signe de décadence et dénote, chez celui qui l'emploie, un manque absolu de jugement et de goût.

Ainsi que l'a dit un homme d'infiniment d'esprit :
« Sachons maintenir la reliure bijou dans l'étroit domaine qui lui appartient. Qu'elle ajoute du charme à la religion des souvenirs, qu'elle prête son concours à des oeuvres d'un mérite exceptionnel, ou qu'elle consacre, dans un style sévère, les aspirations religieuses, nous le comprenons ; mais, en dehors de ces limites, elle détruirait l'Art véritable, elle le perdrait dans une recherche futile et prétentieuse ; elle tomberait dans le puéril ou dans le monstrueux, comme on en a vu trop d'exemples à toutes les Expositions. »






Fabrication du papier . Le lexique du papier . Atelier de reliure . Reliure d'art . Le lexique du relieur . Venir nous voir . Contact

© 2000-2017 Moulin à papier - Le Moulin du Verger - Papeterie artisanale - 16400 Puymoyen - France
22/09/2017 08:21:05 - réalisation : Laurent Michon, 2006-2009
  Valid HTML 4.01 Transitional