Manuel Roret du Relieur

 
Accueil » La Reliure » Manuel Roret du Relieur » Deuxième partie - Reliure » Chapitre 1 » 1ère section
 
  « Table des matières

Préface

Première partie - Brochage

Deuxième partie - Reliure

Considérations générales

Chapitre 1
Matières employées par le relieur

  1ère section - Peaux
   § 1. - Basanes
   § 2. - Veaux
   § 3. - Maroquins
   § 4. - Cuir de Russie
   § 5. - Chagrin
   § 6. - Teinture des peaux
   § 7. - Parchemin et vélin
  2ème section - Papier parcheminé, ivoire, écaille, nacre
  3ème section - Colles

Chapitre 2
Atelier et outillage du relieur


Chapitre 3
Opérations du relieur


Chapitre 4
Racinage et marbrure de la couverture


Chapitre 5
Marbrure sur tranche


Chapitre 6
Dorure et gaufrure


Chapitre 7
Reliure mécanique


Chapitre 8
Reliures diverses


Chapitre 9
Renseignements divers


 

 
§ 1. - Basanes

Les basanes sont des peaux de mouton ou de brebis, tannées par le procédé ordinaire, c'est-à-dire au moyen du tan, ou écorce de chêne. On les réserve pour les reliures communes ; mais, afin de prévenir l'effet, généralement peu agréable, de leur couleur naturelle, on leur communique les nuances les plus variées à l'aide de la teinture, ou bien on y produit différents dessins par le racinage, la jaspure et la marbrure, opérations qui sont décrites plus loin. Elles reçoivent également fort bien la dorure et l'estampage.

Un fait, cité par M. Ambroise-Firmin Didot, en 1852, peut donner une idée de la quantité de basanes que consomme la reliure. « Parmi les ouvrages que publie notre librairie, dit ce savant éditeur, un seul, l'Almanach général du commerce, qui paraît chaque année, et dont la grande dimension exige une peau entière de mouton, exige la dépouille d'un troupeau de douze mille moutons pour recouvrir les douze mille exemplaires qui se vendent actuellement. »

La peau teinte en vert sur chair, qui sert pour la reliure des registres, est également fournie par la race ovine ; mais, malgré le nom que lui donnent beaucoup de personnes, ce n'est pas une basane, car, au lieu d'être tannée à l'écorce, elle a été : préparée au moyen de l'alun et du sel marin, en d'autres termes, avec la substance que les chimistes appellent chlorure d'aluminium. C'est donc une peau mégie ou mégissée, et non une peau tannée proprement dite.






Fabrication du papier . Le lexique du papier . Atelier de reliure . Reliure d'art . Le lexique du relieur . Venir nous voir . Contact

© 2000-2017 Moulin à papier - Le Moulin du Verger - Papeterie artisanale - 16400 Puymoyen - France
22/09/2017 08:18:34 - réalisation : Laurent Michon, 2006-2009
  Valid HTML 4.01 Transitional