Art de faire le papier

 
Accueil » Le Papier » Art de faire le papier » 1ère partie - Art de faire le papier » §. 69 - §. 199
 
  « Table des matières

Avertissement

1ère partie - Art de faire le papier

§. 8
Art de faire le papier


§. 9 - §. 27
Histoire & origines


§. 28 - §. 68
De la matière au lavoir


§. 69 - §. 199
Des moulins

  - Du moulin
  - Distribution de l'eau dans les moulins
  - De la qualité des eaux
  - Manufacture située en plaine
  - De la roue et des maillets
  - Des moulins à cylindre
  - De la platine
  - Moulins de Hollande
  - De l'éfilochage, et de l'affinage
  - De la graisse du papier
  - Comparaison des deux sortes de moulins
  - Autre forme de moulins, qui a été proposée
  - Observations sur la manufacture de Vougeot en Bourgogne (45)

§. 200 - §. 319
De la matière affinée au collage


§. 320 - §. 351
De l'étendoir au lissoir


§. 352 - §. 380
Tri & formation des rames


§. 381 - §. 385
Du papier coloré


§. 386 - §. 389
De l'influence des saisons


§. 390 - §. 435
Papiers de Hollande & différents pays


§. 436 - §. 511
Des réglements qu'on a fait en France


§. 512 - §. 555
Des différentes matières qui pourraient servir à faire du papier


§. 556 - §. 596
Papiers de Chine & du Japon


2ème partie - Planches & Explications des planches

 

 
De la graisse du papier

170. Malgré la précaution des deux châssis, ou celle du kas, on comprend que l'eau doit dissoudre et emporter avec elle une bien grande portion de la substance des drapeaux. On a essayé quelque fois de rassembler cette eau pour en faire du papier ; mais elle est trop mucilagineuse, ou huileuse ; elle ne peut s'étendre sur la forme, elle se colle, elle se fige, elle file : qualités qui toutes s'opposent à l'usage qu'on en aurait voulu faire.

171. Cette partie huileuse est analogue à celle qu'on retire de la plupart des végétaux et même des animaux, par une longue trituration. Lorsque les sels de la plante, séparés des parties fibreuses et terreuses, viennent à se dissoudre dans l'eau, ils se combinent avec les huiles et forment une matière savonneuse, aussi dissoluble dans l'eau. Telle est l'étiologie (43) de l'opération chimique dont les fabricans se plaignent souvent dans leurs moulins, et qu'ils font nécessairement sans le savoir. De là vient aussi qu'une pâte trop long-tems affinée se graisse, comme disent les fabricans, parce que la partie huileuse trop développée se combine en trop grande abondance avec les sels. Alors elle est savonneuse, difficile à lier ; le papier est plus cassant, il prend la colle moins amoureusement, c'est-à-dire se colle avec moins de perfection. En général, une extrême subdivision produit souvent la qualité savonneuse, même dans les corps qui en paraissaient les plus éloignés. On parvient à subdiviser et à atténuer le verre de telle sorte que, mêlé avec l'eau, il a tout le savonneux et le graisseux de l'argile (44). Quoi qu'il en soit de l'explication que nous essayons d'en donner, il passe pour constant qu'une pâte trop long-tems affinée se graisse, suivant le langage ordinaire des fabricans, et devient moins propre à faire du papier. C'est sous les cylindres affineurs que l'on peut verser la matière colorante, si l'on essaie, à la manière des Hollandais, de donner au papier un blanc de lait ou un blanc azuré, comme nous le dirons ci-après.



(43) L'auteur veut dire : telle est la cause qui rend cette opération nécessaire.
(44) Cela ne peut se faire sans eau. On aurait beau broyer le verre à sec, jamais on ne parviendrait à produire cette matière graisseuse. Il s'agit donc de décider si cet effet n'est point produit par quelques substances étrangères, ou par l'eau qui s'est unie par le frottement aux particules de la matière.





Fabrication du papier . Le lexique du papier . Atelier de reliure . Reliure d'art . Le lexique du relieur . Venir nous voir . Contact

© 2000-2017 Moulin à papier - Le Moulin du Verger - Papeterie artisanale - 16400 Puymoyen - France
24/11/2017 04:50:59 - réalisation : Laurent Michon, 2006-2009
  Valid HTML 4.01 Transitional