Manuel Roret du Relieur

 
Accueil » La Reliure » Manuel Roret du Relieur » Première partie - Brochage » Chapitre 4
 
  « Table des matières

Préface

Première partie - Brochage

Notions préliminaires

Chapitre 1
Séchage


Chapitre 2
Assemblage


Chapitre 3
Glaçage et satinage


Chapitre 4
Pliage

    1° In-folio
    2° In-quarto
    3° In-octavo
    4° In-douze
    5° In-seize
    6° In-dix-huit
    7° In-vingt
    8° In-vingt-quatre
    9° In-trente-deux
    10° In-trente-six
    11° Formats plus petits que l'in-36

Chapitre 5
Brochage


Deuxième partie - Reliure

 

 
2° In-quarto

Après avoir ouvert devant elle le paquet qu'elle a reçu de l'assembleur, de manière que les trous des pointures se trouvent dans une direction perpendiculaire au bord de la table devant laquelle elle est placée, la plieuse passe dessus deux ou trois coups de plioir pour bien étendre les feuilles. Elle tourne le cahier de telle sorte que la bonne lettre, ou, ce qui est la même chose, la signature, soit à sa gauche, en haut, la face contre la table, et qu'elle voie devant elle, et en travers, les chiffres de pagination 2, 3, 7,6. L'ouvrière plie d'abord, comme nous l'avons dit pour l'in-folio, la feuille selon la ligne des pointures, en ayant soin de placer la première lettre de la dernière ligne de la page 6, sur la dernière lettre de la dernière ligne de la page 7, si ces deux lignes sont pleines.

Il faut bien observer cependant qu'il peut arriver plusieurs cas:
1° Que la dernière ligne de la page 6 soit un commencement d'alinéa ; alors comme le premier mot rentre dans la ligne, si elle se fixait sur cette première lettre, elle plierait mal, et la page irait de travers ;
2° Que cette page 6 finisse un chapitre, et alors il y aurait un blanc qui ne pourrait pas la diriger ;
3° Que la dernière ligne de la page 7 ne soit pas pleine, ou qu'elle présente une lacune, parce qu'un chapitre se serait terminé avant la dernière ligne.

Dans tous ces cas, la plieuse ne pouvant pas avoir recours aux chiffres de la pagination, parce qu'ils sont cachés, se guide, ou par les lignes supérieures, pourvu qu'elles ne soient pas trop rapprochées de la tête, ou bien par la justification, ou enfin par la vue, qui lui indique si la page est droite ou ne l'est pas. L'habitude la dirige mieux que toutes les règles que l'on pourrait prescrire. Nous ne répéterons plus cette observation, qui se renouvelle dans toutes les opérations du pliage.

Après avoir fixé le premier pli selon la ligne des pointures, et sans déranger la feuille, l'ouvrière la plie une seconde fois, en faisant tomber le chiffre 4 sur le chiffre 5, et elle la place au-devant d'elle, comme nous l'avons dit pour l'in-folio, le chiffre 1 sur la table. Elle forme ainsi autant de cahiers qu'il y a de feuilles ; mais elle n'en encarte aucun.

Les journaux quotidiens in-quarto s'impriment parfois par demi-feuille ; alors on les plie comme s'il s'agissait d'un in-folio.

L'in-quarto s'imprime quelquefois oblong ; dans ce cas, il se plie différemment. Le premier pli se fait sur la longueur du papier, entre les têtes des pages, dans une ligne perpendiculaire à celle des pointures, et le second pli dans la ligne des pointures.






Fabrication du papier . Le lexique du papier . Atelier de reliure . Reliure d'art . Le lexique du relieur . Venir nous voir . Contact

© 2000-2017 Moulin à papier - Le Moulin du Verger - Papeterie artisanale - 16400 Puymoyen - France
22/09/2017 08:18:21 - réalisation : Laurent Michon, 2006-2009
  Valid HTML 4.01 Transitional